Expérimentation tuile radiative

Photo 3

Du 22 novembre au 1er décembre 2019, 1 chercheur du laboratoire GRECCAU, chercheur associé à l’I2M (Denis Bruneau, ENSAP de Bordeaux), 1 chercheur de l’I2M (Zakaria Aketouane, Université de Bordeaux), 1 étudiant de l’IUT Gestion des Entreprises et des Administration de l'Université de Limoges en stage à l'ENSAP de Bordeaux (Thibault Lopez), et 2 personnels de l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers de Bordeaux (Dimitri Jaupart et Patrice Fontchastagnier), sont sur place à Rabat pour installer un prototype de tuile radiative et réaliser les premiers essais.

L’utilisation des systèmes de climatisation conventionnels pour le refroidissement des bâtiments a considérablement augmenté dans le monde entier, occasionnant des demandes importantes en énergie électrique, en particulier en saison estivale sous nos climats.
Ainsi, le développement de systèmes de refroidissement basés sur l'utilisation directe et active d'une énergie renouvelable -ENR- est un facteur clé pour atténuer les impacts environnementaux générés par le refroidissement en bâtiment; en effet, utiliser de tels systèmes amène naturellement à réduire -voire éviter- le recours à des systèmes de climatisation conventionnels, tout en assurant des conditions de confort thermique raisonnables pour l'habitant.
Le recours au principe du refroidissement radiatif nocturne se présente comme alternative aux systèmes de climatisation conventionnels. En effet, la voute céleste présente un puits de chaleur (source de froid) gratuit et inépuisable.
En 2017-2018, le consortium BaityKool, lauréat du 1er prix « Développement Durable » et du 1er prix « Systèmes Energétiques » notamment au Solar Decathlon Middle East 2018 à Dubaï, a développé une chaine de production de froid qui consiste à capter le froid de la voute céleste pour produire de l’eau froide, stocker celle-ci et distribuer le froid produit au cœur de l'habitat BaityKool en vue d'assurer son confort thermique. A partir des résultats expérimentaux encourageants obtenus à l’automne 2018 à Dubaï, I2M (UMR CNRS 5295, Bordeaux) a continué le développement de cette technologie, donnant ainsi naissance au concept innovant de « tuiles radiatives ». Au travers une collaboration entre l’I2M et le laboratoire ERTE de l’Université Mohammed V de Rabat, ce concept innovant va être testé et éprouvé afin d'atteindre son plein développement.

Etapes du projet :
• Réalisation d’un prototype de « tuile radiative », issues de recherches menées au sein du laboratoire I2M.
• Réalisation d’un banc d’essai instrumenté à l’I2M puis implantation de celui-ci à l’ERTE, pour le test de ce prototype de « tuile radiative » dans les conditions climatiques du Maroc.
• Suivi des essais à l’ERTE et étude des performances thermiques de cette « tuile radiative » en vue de l’amélioration et d’optimisation du concept mis en œuvre, dans le but d’atteindre un niveau de TRL (Technology Readiness Level) de 6 à 7.
• Mise en place à l’I2M d’une démarche de dépôt de brevet concernant ce concept de « tuile radiative ».
• Transfert de la technologie développée, sous forme de licence, à des partenaires privés ciblés, tout en gardant la main sur l'ingénierie de dimensionnement associée au travers de la création d'une start-up dédiée.

>>> Retrouvez quelques photos de l'équipe sur place

%MCEPASTEBIN%