L’ensapBx met le feu à La Réunion !

Le 25 novembre dernier, à l’initiative du site ensapBx de l’UMR PASSAGES, a eu lieu dans les savanes du Cap La Houssaye à La Réunion la première opération de brûlage dirigée jamais organisée sur cette île - vidéo en ligne. Ce site du Conservatoire du littoral est depuis un peu plus d’un an au cœur du travail de recherche-action mené sur ce site par un groupe d’enseignants et étudiants de l’ensapBx et de l’Université Bordeaux-Montaigne, associé à des chercheurs et étudiants-chercheurs réunionnais (équipe CREGUR) et toulousains (UMR GEODE). Cette opération de brûlage, effectué en collaboration avec les services de la Sécurité civile et du SDIS 974 est le point de départ d’un processus de gestion de ces savanes par le feu et le broutage bovin et caprin.

Le plan d’action proposé a été élaboré par l’équipe de recherche sur la base d’une enquête sur l’histoire et les dynamiques des paysages concernés. Celle-ci a permis de montrer que ces paysages ont été modelés et entretenus, depuis trois siècles au moins, par un système d’élevage faisant appel à l’écobuage pour renouveler la ressource fourragère. Il est la condition d’existence de ce paysage original, à la base d’une spectaculaire construction étagée entre littoral et haute montagne. Mais il est aussi à l’origine d’un milieu particulier, plus riche qu’on pourrait le penser en espèces végétales endémiques inféodées au feu et au bétail. Depuis quelques années néanmoins, suite à l’urbanisation massive du littoral sous le vent réunionnais, l’élevage régresse et les savanes s’enfrichent, alors même que se développe leur usage récréatif par des populations urbanisées qui les utilisent comme des parcs péri-urbains d’herbes sèches. Pour que cette savane-ressourcement subsiste, il apparaît aujourd’hui indispensable de sauver la savane-ressource en favorisant une renaissance de l’élevage et en légalisant/organisant les pratiques du feu. La prochaine étape est la création — actuellement à l’étude — au Cap La Houssaye d’un Conservatoire des races bovines et caprines réunionnaises, qui permettra d’assurer l’entretien de la savane par le broutage.

Ce premier brûlage dirigé montre que le but est désormais en voie d’être atteint. Il marque un tournant important dans un processus de recherche et de projet qui a été pensé dès l’origine comme consubstantiel à une médiation paysagère, permettant de construire une communauté soudée de projet autour de la quête des connaissances et de la gestion elle-même. Les étudiants-chercheurs de l’ensapBx ont joué un rôle essentiel dans l’élaboration/animation de ce processus de médiation et dans la recherche elle-même. On pourra se reporter au film réalisé en 2015 - (voir vidéo ci-dessous), pour rendre compte de leur travail, par les étudiants du séminaire de formation à la recherche de la formation des paysagistes de l’ensapBx, associés à leurs collègues géographes réunionnais. En octobre 2016, un nouveau groupe d’étudiants a séjourné à La Réunion pour produire un plan d’observation des effets du processus de gestion en cours sur les paysage des savanes du Cap La Houssaye.

Une nouvelle convention de recherche avec le Conservatoire du littoral de La Réunion vient d’être signée par PASSAGES. Elle est destinée à assurer le suivi scientifique des expérimentations en cours, à ajuster le plan de gestion des savanes, mais aussi à rassembler des connaissances fondamentales qui le permettront. Il s’agira notamment, à cet égard, de prolonger un travail déjà esquissé dans la première phase, consistant à croiser les méthodes de la paléoécologie et de l’histoire pour mieux comprendre l’histoire et les déterminants de la dynamique des milieux et paysages, avant et pendant l’occupation humaine de l’île. Cette nouvelle phase mettra à contribution le travail de deux doctorants, Morgane Robert, paysagiste diplômé de l’ensapbx, titualire d’un contrat doctoral du Minsitère de l’ensenseignement supérieur et Amandine Lebrun, géographe, titulaire d’un contrat doctoral de l’Université de La Réunion.  

> Équipe de recherche
Coordination : Serge Briffaud
Membres PASSAGES - UMR 5319 du CNRS : Xavier Amelot, Véronique André-Lamat, Rémi Bercovitz, Bernard Davasse, Emmanuelle Heaulmé, Dominique Henry, Jean-François Rodriguez.
Membre ENSAP Toulouse : Alexandre Moisset.
Membres GEODE - UMR 5602 du CNRS, Toulouse : Didier Galop, Jean-Paul Métailié.
Membres CREGUR - Université de La Réunion : Béatrice Moppert, Christian Germanaz.
Étudiants-chercheurs
Doctorantes : Morgane Robert, Amandine Lebrun.
Autres étudiants : Flora Arenès, Elsa Bizouard, Nicolas Dijoux, Lucas Gevers, Lucie Gyselinck, Amélie Jannot, Sophie Lataste, Jean-Paul Lagouarde, Gianni Lanzolla, Hugo Levère, Floriane Mahoudo, Tiffany Raynaud, Quentin Rivière, Thomas Stricot, Sébastien Thomas.