Exposition : Une maison pour chacun, une ville pour tous

Une maison pour chacun, une ville pour tous

> du 23 octobre au 10 novembre 2017 à l'ENSAP Bordeaux - La Pyramide

L’exposition propose un parcours dans l’histoire récente de la maison individuelle (1945-2015). Après avoir évoqué la façon dont la puissance publique a pris en compte dans la loi et les expérimentations ce désir de maison des Français, elle montre comment on peut les assembler pour les rendre plus performantes, comment les habitants peuvent se
regrouper pour participer à la création de leur cadre de vie. L’histoire montre qu’il est possible de construire de façon compacte, en laissant à chacun le libre choix de sa maison, en respectant l’intimité de chaque famille tout en construisant un lieu où l’on peut vivre ensemble. L’idée d’une ville de maisons, comme on la connaissait dans les villes et villages, a fait l’objet depuis longtemps de plusieurs expériences, dont les profits n’ont pas toujours été analysés. Puisse cette exposition y contribuer ! Par ce trajet dans une partie de la région de Nouvelle-Aquitaine, cette exposition a aussi pour objectif de hisser ces architectures ordinaires, parfois liées à des aventures humaines extraordinaires, au rang d’un patrimoine dont il convient de léguer la connaissance et les enseignements aux générations futures.

> L’ouvrage Une maison pour chacun, une ville pour tous édité par La Geste à consulter sur place.
Une maison pour chacun, une ville pour tous
Histoire des groupements de maisons en Nouvelle-Aquitaine – 1945-2015
par Chantal Callais et Thierry Jeanmonod

Alors que les maisons individuelles représentent environ 40% des logements autorisés en France, ce taux atteint 51% en Nouvelle-Aquitaine et frôle les 65% dans l’ancienne Poitou-Charentes, avec des pointes à plus de 80% en Charente ou Deux-Sèvres. Si la maison est l’habitat préféré des Français et alors que plusieurs lois incitent à réduire l’artificialisation des terres, chaque maison utilise en moyenne 1 166 m2 de terrain en Nouvelle-Aquitaine (956 en France).
S’il n’est question ni de prôner ce type d’habitat, ni à l‘inverse d’y renoncer partout et absolument, il importe alors de voir s’il existe des formes d’organisation permettant à la fois de satisfaire les désirs des habitants, de préserver les terres agricoles et naturelles et d’assurer une maîtrise des dépenses énergétiques et des dégagements de gaz à effet de serre. En 2015 un logement en collectif coûtait en moyenne 1 029 € par an en énergie, une maison 1 870 €.
Cet ouvrage propose un parcours dans l’histoire récente de la maison individuelle (1945-2015). Après avoir évoqué la façon dont la puissance publique a pris en compte dans la loi et les expérimentations ce désir de maison des Français, il montre comment on peut les assembler pour les rendre plus performantes, comment les habitants peuvent se regrouper pour participer à la création de leur cadre de vie. L’histoire montre qu’il est possible de construire de façon compacte, en laissant à chacun le libre choix de sa maison, en respectant l’intimité de chaque famille tout en construisant un lieu où l’on peut vivre ensemble.
L’idée d’une ville de maisons, comme on la connaissait dans les villes et villages, a fait l’objet depuis longtemps de plusieurs expériences, dont les profits n’ont pas toujours été analysés. Puisse ce livre y contribuer ! Par ce trajet dans une partie de la région de Nouvelle-Aquitaine, ce livre a aussi pour objectif de hisser ces architectures ordinaires, parfois liées à des aventures humaines extraordinaires, au rang d’un patrimoine dont il convient de léguer la connaissance et les enseignements aux générations futures.

Les auteurs, Chantal Callais, architecte DPLG, historienne de l’architecture, et Thierry Jeanmonod, architecte DPLG, urbaniste et diplômé de sciences politiques, sont enseignants et chercheurs à l’école nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux et à l’Institut d’aménagement, du tourisme et d’ urbanisme de l’université Bordeaux-Montaigne, membres du laboratoire Passages/UMR 5319-CNRS. Leurs publications portent sur la morphogenèse des villes et de l’architecture et l’histoire de la profession d’architecte.

Cette exposition a été présentée dans le cadre des Journées Nationales de l'Architecture du 13 au 20 octobre 2017 au sein de La DRAC Nouvelle-Aquitaine à Bordeaux.