all over #3

all over, la fabrique de l'architecture et de paysage à l'école (vol.3)

workshop dans des collèges et des lycées.
édition de 164 pages, 15 x 22 cm, livre relié cartonné, 1 000 ex.
Éditions Dilecta et Nouvelles édition Jean-Michel Place
, 2014 - 16€
ISBN 979-10-90490-69-7

All Over, la rencontre, impulsion d’un projet ?
Il existe de multiples façons de s’engager dans un processus de création dans le cadre d’un projet d’architecture ou de paysage. Le projet qui nous intéresse tire sa singularité de l’invitation qui est faite aux étudiants de rencontrer les acteurs d’un lieu et de réfléchir avec eux à une hypothèse de travail.

Comment inventer un terrain commun, en mixant des cultures et des codes qu’étudiants, élèves et professeurs ne partagent pas forcément ? Comment vont-ils, ensemble, construire un espace d’abord motivé par l’imaginaire, qu’il faudra ensuite faire exister dans l’espace réel à l’aide de formes tangibles et constructibles ?

All Over ou l’art du décentrement pour les étudiants !
L’étudiant se trouve dans la situation d’une première maîtrise d’oeuvre. Un moment crucial de sa formation, où il doit porter le débat et réussir à placer sa parole de façon à ce qu’elle ne soit ni trop autoritaire, ni trop faible. Cet instant-là est précieux car il induit un positionnement que l’étudiant va ajuster au contexte et à ses contours politiques.

Un processus de création instable
La démarche est complexe car elle demande que les réactions des autres soient prises en compte, intégrées ou repoussées. Comment, avec des élèves qui n’ont pas encore les connaissances requises, faire naître une réflexion sur le processus de création du projet ? Démagogie ou enjeu de co construction ? Certaines évidences et raccourcis du bon sens sont mis à mal par l’expérience de la formation réciproque, riche de perspectives pour tous. Avec naïveté souvent, tous redécouvrent l’espace de l’école, où les expériences qu’ils vivent peuvent donner envie de continuer à apprendre, afin que personne ne reste à sa place. Les étudiants sortent investis par leur démarche de création, nourris d’expériences artistiques et de rencontres qui les ont amenés à faire évoluer la posture de l’apprentissage vers celle du partage. Les enseignants et les élèves, enthousiasmés par ces aventures
de construction, reconnaissent un point commun : la porosité du processus, complétée par la rencontre humaine, offre un réel espace d’échange pour tout le monde.