1er cycle - diplôme d'études en architecture

Un cycle de découverte et d’acquisition des savoirs fondamentaux

Malgré leur enthousiasme, la plupart des étudiants de premier cycle n’ont qu’une idée très approximative de la discipline architecturale qu’ils embrassent lorsqu’ils entrent dans les écoles d’architecture. C’est pourquoi, si la semestrialisation permet la mobilité des étudiants entre établissements, mobilité renforcée dans ce nouveau programme par l’ouverture aux échanges Erasmus dès le S5, le programme du premier cycle de l’ensapBx est cependant conçu comme un ensemble cohérent, progressif et sans option. L’optionalité est réservée au IIème cycle conçu comme le moment où l’étudiant définit lui-même son parcours, et la coloration qu’il entend donnera son cursus au sein de l’offre pédagogique de l’établissement et ( ... )

 

Téléchargez le tableau général de présentation des enseignements de licence - Unités d'enseignements, poids horaires, ECTS...

2e cycle - diplôme d'État d'architecte

NOUVEAU PROGRAMME 2016/2020

Le programme Architecture 2016-2020  a choisi d’ouvrir la structure du master en rendant possible un choix dissocié d’ateliers et de séminaires pour les semestres 7, 8 et 9 ; une plus grande diversité des offres pédagogiques et des constructions des parcours plus diversifiées.
Certains ateliers peuvent être corrélés à des séminaires, dans un format similaire aux actuels domaines. D’autres sont singuliers et indépendants.

 

Téléchargez le tableau général de présentation des enseignements de master - Unités d'enseignements, poids horaires, ECTS... 

 

 

 

# Offre pédagogique MASTER 1

SEMESTRE 7
ateliers S7
S7-ATELIER-Architectes et historiens de l'architecture
S7-ATELIER-IAT - Architecture publique dans la ville contemporaine
S7-ATELIER-Architecture située
S7-ATELIER-Architecture-ville-territoire - Transition vers une architecture soutenable, regards croisés
S7-ATELIER-Art architecture paysage
S7-ATELIER-HABITATs-Habiter construire

séminaires S7
S7-SEMINAIRE-Architectes héritage et "nouvelleté"
S7-SEMINAIRE-Architecture Ingenierie, Environnement et Ville durable
S7-SEMINAIRE-Architecture-ville-territoire
S7-SEMINAIRE-Correspondances des pratiques et des perceptions architecturales et artistiques
S7-SEMINAIRE-HABITATS(s)
S7-SEMINAIRE-Repenser la métropolisation

SEMESTRE 8
ateliers S8
S8-ATELIER-Architecture située
S8-ATELIER-Architecture_ingenierie_environnement et ville durable
S8-ATELIER-Architecture-ville-territoire - Conception architecturale et stratégie urbaine dans des territoires en mutation
S8-ATELIER-HABITATs-Habitat(s)périphérie(s)
S8-ATELIER-IAT - Processing Architecture (&métropolis)

séminaires S8
S8-SEMINAIRE-Architectes héritage et "nouvelleté"
S8-SEMINAIRE-Architecture ingenierie environnement et ville durable
S8-SEMINAIRE-Architecture-ville-territoire
S8-SEMINAIRE-Correspondances des pratiques et des perceptions architecturales et artistiques
S8-SEMINAIRE-HABITAT(s)
S8-SEMINAIRE-Repenser la métropolisation

# Offre pédagogique MASTER 2 rentreé 2016 - 2017

SEMESTRE 9
ateliers S9
S9-ATELIER- Architecture-ville-territoire_architecture de la complexité
S9-ATELIER-Architecture située
S9-ATELIER-Architecture, Ingenierie,_Environnement_et Ville durable
S9-ATELIER-Art architecture paysage
S9-ATELIER-Au même moment
S9-ATELIER-HABITATs-d'autres habita(n)ts
S9-ATELIER-IAT - Processing Architecture (&métropolis)

séminaires S9
S9-SEMINAIRE-Architecte héritages et "nouvelleté"
S9-SEMINAIRE-Architecture, Ingenierie, Environnement et Ville durable
S9-SEMINAIRE-Architecture-ville-territoire
S9-SEMINAIRE-HABITAT(s)
S9-SEMINAIRE-Repenser la métropolisation

optionnels S9
S9-OPTIONNEL-Atlas du paysage du grand Bordeaux
S9-OPTIONNEL-Généalogie
S9-OPTIONNEL-Le récit documentaire
S9-OPTIONNEL-Matériologie - du sujet a l'exécution
S9-OPTIONNEL-Médiation
S9-OPTIONNEL-Pop'Up-Projets d'Objets Paysagers d'Utilité Publique
S9-OPTIONNEL-Proximités
S9-OPTIONNEL-Transfrontières

 

Habilitation à la maîtrise d'oeuvre en son nom propre

 

Selon les dispositions législatives : Arrêté du 10 avril 2007 relatif à l'habilitation de l'architecte diplômé d'État à l'exercice de la maîtrise d'oeuvre en son nom propre (NOR: MCCB0500511A) :

 

La formation est assurée par les écoles nationales supérieures d’architecture et s’inscrit dans le dispositif de la réforme de l’enseignement de l’architecture dans le cadre européen du LMD.

Elle a pour vocation de permettre à l’architecte diplômé d’Etat de maîtriser les conditions de son entrée dans la profession réglementée au titre de la loi du 3 janvier 1977 modifiée de l’architecture, et d’endosser les responsabilités qui en découlent.

Il s’agit donc pour l’architecte d’acquérir, d’approfondir ou d’actualiser ses connaissances dans trois domaines spécifiques : les responsabilités personnelles du maître d’oeuvre, l’économie du projet et les réglementations.

Ces connaissances et compétences sont acquises à la fois par des enseignements dispensés au sein des écoles nationales supérieures d’architecture : 150 heures réparties d'octobre à avril et par une mise en situation professionnelle de six mois à temps plein (sous réserve de la validation des acquis), les apports de l’un et de l’autre devant être fondés le plus possible sur la complémentarité.

L’accès à cette formation est possible soit immédiatement après l’obtention du diplôme d’Etat d’architecte, soit après une période d’activité professionnelle de 3 années minimum qui entraîne une procédure de validation des acquis de l’expérience.

Un protocole de formation est passé en début de formation, entre l’établissement et l’architecte diplômé d’Etat, déterminant un parcours de formation adapté, cohérent et encadré par un directeur d’étude chargé de suivre le candidat tout au long de sa formation jusqu’à l’évaluation finale, et de faire le lien entre la partie de la formation dispensée dans l’école et celle relevant de la mise en situation professionnelle.

La mise en situation professionnelle, dans un lieu d’exercice de la maîtrise d’œuvre, fait l’objet d’une convention tripartite entre l’école, l’architecte diplômé d’Etat et la structure d’accueil, qui récapitule les responsabilités qui seront confiées à l’architecte pour l’accomplissement d’une partie des objectifs fixés dans le protocole et les interventions mensuelles entre l’école et la structure d’accueil pour assurer un suivi susceptible de réorienter les compétences à acquérir. Un carnet de suivi permet au tuteur et au directeur d’étude de valider mensuellement les acquis de l’architecte salarié. L’architecte doit obligatoirement être salarié au moment de son inscription. C’est le droit du travail qui fixe le statut du salarié recruté dans la structure professionnelle en contrat à durée déterminée ou indéterminée.

L’habilitation peut être préparée dans le cadre de la formation professionnelle continue. L’intéressé est de fait déjà salarié d’une entreprise d’architecture et doit acquérir les éléments de compétences que son expérience professionnelle ne lui a pas encore permis d’acquérir.

Conditions d’accès à la formation
L’habilitation est accessible de plein droit à tous les titulaires d’un diplôme d’Etat d’architecte délivré par une école d’architecture et reconnu par le Ministère de la Culture, ou d’un titre français ou étranger admis en dispense ou en équivalence du diplôme d’Etat d’architecte français. 
Tout architecte diplômé d’Etat peut s’inscrire à la formation HMONP dans l’école d’architecture habilitée de son choix. L’EnsapBx privilégie l’inscription des ADE disposant d’une première expérience professionnelle et, le cas échéant, de formations complémentaires leur permettant de préciser leur projet professionnel. Elle se réserve cependant d’accueillir des ADE tout juste diplômés, en fonction des motivations exprimées.

La formation comprend et associe :
- des enseignements théoriques (150h), des enseignements pratiques et techniques, délivrés au sein des écoles d’architecture répartis d'octobre à avril N+1 ;
- une mise en situation professionnelle (910h) encadrée qui s’effectue dans les secteurs de la maîtrise d’œuvre architecturale et urbaine de 7 mois minimum d'otobre N à avril N+1 minimum.

Validation des acquis professionnels et bilan de compétence
Le temps d'expérience professionnelle est pris en considération à partir de 3 années passées dans un lieu d'exercice de la maîtrise d'
œuvre en continu une fois le diplôme d'architecte d'état obtenu. Le bilan de compétences des candidats à la formation est effectué par la commission de validation des acquis nommée par le conseil d'administration. 

Le candidat doit remettre un dossier avec :
- l'attestation d'obtention du PFE ou du diplôme d'Etat d'architecte
- un CV détaillé
- une lettre de motivation précisant:
- son parcours personnel du candidat, le cas échéant, de la présentation de l'expérience et des acquis à faire valoir
- les références de l'agence ou des agences dans laquelle ou lesquelles il a travaillé
- la nature des tâches effectuées au sein des agences
- des attestations employeur éventuellement. 

Il devra présenter un dossier des travaux réalisés témoignant des compétences acquises dans la maîtrise d'œuvre et correspondant à des missions attestées par le responsable de l'agence.

En fonction de l'appréciation portée par la commission, le candidat verra son expérience professionnelle soit partiellement soit entièrement validée. Quels que soient les acquis des candidats et leur expérience professionnelle, tous doivent se présenter à la soutenance devant le jury. La commission se réunit deux fois dans l'année : une fois courant juillet pour étudier les demandes de validation d'acquis et une fois début septembre. Elle valide le projet du candidat, notamment sa proposition de lieu de MSP et précise dans le protocole le contenu de la formation qu'il doit suivre, après avoir pris en compte les acquis qu'il est susceptible de faire valoir.

La formation théorique
En début de formation un protocole de formation est passé entre l’architecte diplômé d’Etat et l’ensapBx sur un parcours de formation personnalisé, encadré par un directeur d’études choisi par le candidat, chargé de le suivre tout au long de sa formation jusqu’à l’évaluation finale. Une commission d’évaluation des acquis des expériences se prononce sur les connaissances qui peuvent être considérées comme déjà acquises par l’architecte.

La formation conduisant à l’habilitation comprend des enseignements théoriques et des enseignements pratiques et techniques, structurés en séminaires et/ou session courtes, organisée d'octobre N à avril N+1.
Elle permet la validation de 30 crédits européens.

La mise en situation professionnelle
La période de mise en situation professionnelle doit placer l’architecte diplômé d’Etat en situation de maître d’
œuvre et concourir aux objectifs du protocole initial de formation. Elle fait l’objet d’une convention tripartite. La mise en situation professionnelle est évaluée sur les sept mois en continu. Elle permet la validation de 30 crédits européens.

Une réunion mensuelle est prévue avec le directeur d’études de l’ensapBx, le salarié et le tuteur. Un CARNET DE SUIVI permet au fur et à mesure la validation des acquis.

 

Procédure d'inscription / Rappel : l'année universitaire est du 01/09/N au 31/08/N+1. 

Les dossiers de candidatures sont à télécharger dans les documents ci-dessous. Les dossiers sont à retourner dûment complets et signés par toutes les parties (structure d'accueil, tuteur d'agence, directeur d'études) faute de quoi ils ne seront pas pris en compte.
Les directeurs d'études sont à contacter par mail :
Chaque directeur d'études peut encadrer jusqu'à 5 candidats. Dans la liste ci-dessous, il est indiqué le nombre maximum d'étudiants que chaque directeur d'étude souhaite encadrer.
Les dossiers sont à retourner jusqu'au 25 août 2017, cachet de la Poste faisant foi.
La commission de validation examinera tous les dossiers de candidature le 29 août 2017.
La liste des candidats retenus sera diffusée par mail et les candidats devront finaliser et valider leur inscription par le paiement des droits d'inscription auprès du service comptabilité de l'ensapBx entre le 4 et 5 septembre inclus (comme indiqué sur le calendrier scolaire de l'année 2017-2018) faute de quoi la candidature sera annulée. Les candidat seront informés du montant des droits d'inscription à payer en fonction de leur statut.

Documents à télécharger :

Dossier de candidature

Note d'information sur les modalités d'inscriptions

Règlement HMONP

Calendrier scolaire

Planning des sessions

Protocole de formation

Convention tripartite de mise en situation professionnelle

Liste des directeurs d'étude

Montant des droits d'inscription

 

Contacts
Corinne Dallet
Gestionnaire scolarité HMONP
T 33 (0)5 57 35 11 51
F 33 05 57 35 11 46
envoyer un e-mail
Sandra Naud
Responsable du service Insertion Professionnelle - Parcours Spécialisés
T 33 (0)5 57 35 11 30
F 33 05 57 35 11 46
envoyer un e-mail

Le mémoire et la soutenance devant le jury

Le mémoire est un écrit structuré qui présente les éléments de contexte permettant de comprendre les enjeux, contraintes et ressources de la mise en situation professionnelle. Il doit énoncer clairement un projet professionnel. Ce n’est ni un journal de stage, ni une compilation de références et d’expériences qui est l’objet du carnet de bord tenu par ailleurs, ni un résumé des séminaires.

Rédaction du mémoire - Le mémoire est un document analytique et prospectif qui met en évidence :

Le profil de la structure d’accueil de l’insertion professionnelle (statut, identité, fonctionnement, interne, champs de pratiques, référence, …) ;
Les tâches effectuées dans le cadre du contrat de travail et l’implication effective dans ces tâches ;
Le regard porté sur les aspects juridiques, réglementaires et économiques de l’exercice de la maîtrise d’oeuvre ;
Un positionnement critique personnel sur la pratique de la maîtrise d’oeuvre (enjeux, marge d’initiative, responsabilité, jeu d’acteurs, demande social, …).

La rédaction et la présentation de ce rapport doivent répondre au cahier des charges suivant :

Avoir un plan exposé dans un sommaire en début de document et argumenté dans l’introduction ;
Etre rédigé dans un français correct, sur le plan de la syntaxe, de l’orthographe, de la construction des phrases ;
Présenter le contexte et l’objectif de la mise en situation professionnelle d’une manière suffisamment explicite pour qu’un lecteur extérieur à l’organisme d’accueil puisse les comprendre.

D’une manière générale, il doit permettre à l’architecte référent dans l’entreprise d’accueil et au postulant, de conserver la mémoire du travail réalisé et d’en informer ou en rendre compte à des tiers (les membres du jury, des personnes de la structure d’accueil).Le mémoire est de 25-30 pages, hors illustrations et annexes.
En annexe, il est indispensable d'ajouter:
- un cv
- la fiche bilan tuteur d’agence du carnet de suivi
- la fiche bilan directeur d’étude du carnet de suivi
- la fiche bilan globale étudiant du carnet de suivi
Le mémoire est à rendre en 5 exemplaires + une version numérique, à la date prévue sur le planning. Le respect de cette date est impératif ; son non respect impliquant que l'étudiant ne pourra pas présenter sa soutenance devant le jury.

La soutenance - A l'aide d'un powerpoint, la soutenance dure de 30 minutes et consiste à :

Un exposé de 15 minutes, dont la forme et le fond seront d’égale importance ;

15 minutes de questions-réponses avec le jury, la soutenance ne se limite pas à un résumé oral de l’expérience professionnelle ou du mémoire, mais témoigne de l’expression d’un recul critique par rapport à l’écrit. Un candidat qui ne pourrait pas énoncer clairement son projet professionnel lors de la soutenance sera susceptible de se voir refuser l'habilitation à la maîtrise d'œuvre.

Les dates des soutenances - Les jurys ont lieu la 1re semaine de juin.

Modalités de validation des séminaires et organisation 2e session

Chaque coordinateur de séminaire décide de la nature du contrôle. Les séminaires ne sont pas compensables entre eux.

Le séminaire est obtenu à condition d'avoir au moins 10/20 au contrôle.

Entre 8 et 10/20, l'étudiant est autorisé à subir l'épreuve de rattrape de la  2e session. De la même manière l'étudiant qui serait absent sur justificatif médical au contrôle du séminaire est autorisé à subir l'épreuve de 2e session.

En dessous de 8/20, l'étudiant devra présenter à nouveau le séminaire l'année universitaire suivante et ne pourra donc pas se présenter à la soutenance devant le jury Après la 2ème session, le coordinateur du séminaire devra donner à l'administration les notes de chaque contrôle dans les 15 jours suivants afin qu'elles soient diffusées aux étudiants dès le séminaire suivant.

Gestion des absences
La présence aux séminaires est obligatoire. Les absences seront autorisées uniquement sur justificatif médical.