Le mémoire et la soutenance devant le jury

Le mémoire est un écrit structuré qui présente les éléments de contexte permettant de comprendre les enjeux, contraintes et ressources de la mise en situation professionnelle. Il doit énoncer clairement un projet professionnel. Ce n’est ni un journal de stage, ni une compilation de références et d’expériences qui est l’objet du carnet de bord tenu par ailleurs, ni un résumé des séminaires.

Rédaction du mémoire - Le mémoire est un document analytique et prospectif qui met en évidence :

Le profil de la structure d’accueil de l’insertion professionnelle (statut, identité, fonctionnement, interne, champs de pratiques, référence, …) ;
Les tâches effectuées dans le cadre du contrat de travail et l’implication effective dans ces tâches ;
Le regard porté sur les aspects juridiques, réglementaires et économiques de l’exercice de la maîtrise d’oeuvre ;
Un positionnement critique personnel sur la pratique de la maîtrise d’oeuvre (enjeux, marge d’initiative, responsabilité, jeu d’acteurs, demande social, …).

La rédaction et la présentation de ce rapport doivent répondre au cahier des charges suivant :

Avoir un plan exposé dans un sommaire en début de document et argumenté dans l’introduction ;
Etre rédigé dans un français correct, sur le plan de la syntaxe, de l’orthographe, de la construction des phrases ;
Présenter le contexte et l’objectif de la mise en situation professionnelle d’une manière suffisamment explicite pour qu’un lecteur extérieur à l’organisme d’accueil puisse les comprendre.

D’une manière générale, il doit permettre à l’architecte référent dans l’entreprise d’accueil et au postulant, de conserver la mémoire du travail réalisé et d’en informer ou en rendre compte à des tiers (les membres du jury, des personnes de la structure d’accueil).Le mémoire est de 25-30 pages, hors illustrations et annexes.
En annexe, il est indispensable d'ajouter:
- un cv
- la fiche bilan tuteur d’agence du carnet de suivi
- la fiche bilan directeur d’étude du carnet de suivi
- la fiche bilan globale étudiant du carnet de suivi
Le mémoire est à rendre en 5 exemplaires + une version numérique, à la date prévue sur le planning. Le respect de cette date est impératif ; son non respect impliquant que l'étudiant ne pourra pas présenter sa soutenance devant le jury.

La soutenance - A l'aide d'un powerpoint, la soutenance dure de 30 minutes et consiste à :

Un exposé de 15 minutes, dont la forme et le fond seront d’égale importance ;

15 minutes de questions-réponses avec le jury, la soutenance ne se limite pas à un résumé oral de l’expérience professionnelle ou du mémoire, mais témoigne de l’expression d’un recul critique par rapport à l’écrit. Un candidat qui ne pourrait pas énoncer clairement son projet professionnel lors de la soutenance sera susceptible de se voir refuser l'habilitation à la maîtrise d'œuvre.

Les dates des soutenances - Les jurys ont lieu la 1re semaine de juin.

Modalités de validation des séminaires et organisation 2e session

Chaque coordinateur de séminaire décide de la nature du contrôle. Les séminaires ne sont pas compensables entre eux.

Le séminaire est obtenu à condition d'avoir au moins 10/20 au contrôle.

Entre 8 et 10/20, l'étudiant est autorisé à subir l'épreuve de rattrape de la  2e session. De la même manière l'étudiant qui serait absent sur justificatif médical au contrôle du séminaire est autorisé à subir l'épreuve de 2e session.

En dessous de 8/20, l'étudiant devra présenter à nouveau le séminaire l'année universitaire suivante et ne pourra donc pas se présenter à la soutenance devant le jury Après la 2ème session, le coordinateur du séminaire devra donner à l'administration les notes de chaque contrôle dans les 15 jours suivants afin qu'elles soient diffusées aux étudiants dès le séminaire suivant.

Gestion des absences
La présence aux séminaires est obligatoire. Les absences seront autorisées uniquement sur justificatif médical.