Workshop - ambiances

INTERNATIONAL WORKSHOP May 29th-June, 1st

Living modern architectural heritage in the age of sustainability: ambiances and quality of use
L‘habitat moderne revisité par la ville durable : ambiances et qualités d’usages

co-organisé par : PAVE / GRECCAU / DAAP - University of Cincinnati

soutenu par : réseau international ambiances

This International Workshop is part of a two-year joint research program conducted by PAVE (Professions Architecture, Ville, Environnement) and GRECCAU (Groupe de Recherche Environnement, Confort, Conception Architecturale et Urbaine) research centres (ensapBx) and the University of Cincinnati (Ohio, USA).
This pluridisciplinary project (“Recuperating the Modern Movement through Sustainable Development: Lessons, Adaptations and Resourcefulness in Everyday Spaces”, 2017-2019) is based on the assumption that post-war architectural and urban production demonstrating several aspects of modernism are now challenged by urban growth as well as by the “race” to attain sustainable built environments and lifestyles. It aims to study how emblematic post-war housing operations lend themselves to being recycled, or to being adapted to both the ideal and concretely built “sustainable city”.
Ambiances are at the heart of this research and workshop, as a way to reveal how this modern heritage is understood/approached and its peculiarities in times of energy transition. Planned as part of the American team's visit to Bordeaux, the workshop will be dedicated to understanding atmospheres in the quality of use of these sites and in the renovation projects they occasionally undergo:
-    What does living in these flats or houses imply in terms of comfort, perceptions and everyday use (spatial quality, mobility)?
-    What can we learn from the optimizations they underwent to improve comfort and reduce energy consumption?
-    How can energy efficiency (under various definitions) be achieved while taking into account the original architectural and practical qualities of these operations?
This workshop is an opportunity for the students to confront their knowledge and practice to alterity – be it cultural (American – French) or based on their status (professional, apprentice, daily user of the sites…).
Conferences and field work will tend to investigate the users’ perceptions and representations of several modern residential sites as well as to sharpen the students’ ability to design an architectural and urban project taking into account environmental and social aspects.

> Open access to the conferences on Monday 29th
> further information and registration:

Ce Workshop international s’inscrit dans le cadre du programme de recherche REDIVIVUS mené conjointement par le Laboratoire PAVE, le Laboratoire GRECCAU et l’Université de Cincinnati pour une durée de 2 ans (« Les mouvements modernes rattrapés par la marche du durable : Leçons, adaptations et inventions des lieux du quotidien. Bordeaux – France | Cincinnati - Etats-Unis », 2017-2019). Il est soutenu par résera  inter amb

Cette recherche pluridisciplinaire part du constat que les productions architecturales et urbaines de l’après-guerre, qui déclinent différentes facettes du mouvement moderne, sont aujourd’hui rattrapées par la croissance urbaine et une « couse » à la durabilité portant notamment sur les modes de vie quotidiens et la qualité du cadre bâti. Elle s’intéresse plus précisément aux manières dont des opérations de logement emblématiques de l’après-guerre se prêtent à leur recyclage au sein de la « ville durable », entendue tant comme idéal que comme urbanisation effective.
Les ambiances sont au cœur de cette recherche et du workshop international comme un révélateur des perceptions/représentations qu’ont les habitants-usagers de ce patrimoine moderne et de ses particularités à l’heure de la transition écologique. Prévu dans le cadre de la venue de l’équipe américaine à Bordeaux, ce workshop sera dédié à l’appréhension des ambiances dans la qualité d’usage de ces logements modernes et dans les projets de rénovation dont ils font parfois l’objet :
-    Qu’implique le fait de vivre dans ces appartements/maisons en termes de confort, de perceptions et d’usages au quotidien (qualité architecturale et urbaine, mobilités, services) ?
-    Quels enseignements tirer des optimisations dont ils ont fait l’objet pour améliorer leur confort et réduire la consommation énergétique ?
-    Comment la performance énergétique (dans son acception large) peut-elle être atteinte en tenant compte de l’architecture d’origine et de la qualité de ces opérations modernes ?
Ce workshop est une opportunité pour les étudiants de confronter leurs connaissances et leur pratique à l’altérité tant culturelle (de par le travail en équipes internationales) que lié au statut (professionnel, étudiant, usager quotidien des sites…).
Les conférences et le travail de terrain viseront à investiguer les perceptions et représentations des usagers de plusieurs quartiers résidentiels modernes de l’agglomération bordelaise ainsi qu’à affuter la capacité à concevoir des projets architecturaux et urbains prenant davantage en compte les aspects socio-environnementaux.
> conférences du 29 mai ouvertes à tous
> informations détaillées et inscriptions :

> pour les étudiants de l'ensapBx en Master 1 et 2, ce workshop donne droit à validation de 2 ECTS sur le semestre 10

• PROGRAMME

Monday afternoon, May 29th : Feeding our perceptions – discussing points of views
> WORKSHOP OPENING: Introduction and presentation of the workshop
> CONFERENCES of specialists of modern architecture introducing the notions of comfort and ambiances as addressed in post-war architecture and planning:
- Ignacio REQUENA-RUIZ, Enseignant-chercheur (CRENAU - AAU UMR 1563 CNRS/ECN/ENSAG/ENSAN), ensa Nantes
- Giulia MARINO, architecte - docteur ès sciences, Laboratoire des Techniques et de la Sauvegarde de l'Architecture Moderne (TSAM), Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL)

Tuesday afternoon, May 30th : Confronting ideas on the field – Producing scientific material
> ROUND TABLE organized with invited inhabitants and stakeholders confronting the several points of view and challenges borne by the sites.
> CONFERENCE of an invited practitioner followed by a debate on modern heritage transformed by the energy transition comfort today

Tuesday morning > Thursday afternoon
> FIELD WORK in Franco-American student teams. The students will be invited to carry out surveys and sketches, taking into account the discussions of the previous days, as potential supports to discuss the improvement of these places (intentions/perceptions/priorities).

Thursday afternoon, June 1st: Conclusions and perspectives
> FINAL PRESENTATION of the students’ work with researchers and invited inhabitants

 

Offres de workshops

Le nouveau programme 2016/2020 prévoit la possibilité de réaliser un workshop [30 heures, 2 ECTS] durant le cycle de Master.

Attention, chaque workshop a ses propres modalités de candidature !

Workshop : La tapisserie, le mur et l'architecte

Workshop - La tapisserie, le mur et l’architecte

• du 13 au 19 novembre 2016 à la Cité Internationale de la Tapisserie - Aubusson

Vous êtes ou serez étudiants en cycle Master à l'ensapBx à la rentrée 2016/17, vous souhaitez participer au workshop
>>> Inscrivez-vous vite avant le 30 septembre 2016, il reste quelques places, auprès de Luca Lotti et Gilles Antoine Langlois

Coordination pédagogique et encadrement : Luca Lotti et Gilles Antoine Langlois

• L’une des missions que se donne la Cité Internationale de la Tapisserie (CIT) consiste à développer une approche spécifique sur les rapports entre la tapisserie et l’architecture : la tapisserie, écriture tissée et art monumental, doit être aujourd’hui contextualisée dans un environnement contemporain : ainsi s’offre au plasticien comme à l’architecte un champ de création au sein duquel la tapisserie devient également élément de stimulation de la réflexion architecturale.

Ainsi l’art de la tapisserie peut être vu comme une architectonique et non seulement comme un décor d’architecture : dès le XIXe siècle, Eugène Viollet-le-Duc (1872) avait explicité les dimensions fonctionnelles de la tapisserie, de l’Antiquité à la Renaissance, comme tapis, cloison de salle, courtine de lit, tenture murale, susceptible à la fois de diviser l’espace intérieur et de faire tente textile, écran et/ou isolant phonique et thermique, tout en exprimant une dimension culturelle de l’espace dans lequel elle s’insère : « Un bon tapissier doit posséder à fond la géométrie et l’art de développer les surfaces. »

Dans un entretien avec Daniel Abadie, le peintre Jean-Michel Meurice (1992) définit ainsi sa conception du travail de tapisserie : « La tapisserie n’est pas une projection simple, elle suppose un travail de facture assez complexe de tissage, de codage. Elle fait appel à des codes, des règles, et réalise une image prévue. […] Je travaille en fonction des dimensions murales, d’espaces à vivre. Mais il s’agit d’espaces de contemplation. Cela n’a rien à voir avec de la décoration. […] Ce qui pour moi reste essentiel, c’est le travail de la peinture. Mais les autres techniques me servent dans mon travail et je les intègre car leur rapport est de l’ordre de la conception, du conceptuel, ce sont des images rêvées. Dans ce rapport avec la tapisserie, ce qui m’a intéressé n’était pas de respecter des codes spécifiques, mais de donner aux lissiers une partition avec laquelle ils auraient à jouer. »

Dans le même esprit, Richard Texier, peintre, sculpteur et architecte, expérimente pour sa Suite des Droits de l’Homme (1989) tissée à Aubusson, un « vocabulaire plastique compatible avec le tissage », espérant créer un troisième temps de l’œuvre, « retravailler les tapisseries après leur tissage et prolonger ainsi la création au-delà du travail du lissier », alors que François Rouan (1992) se représente la tapisserie comme un entre-deux arts disjoints, peinture et architecture : « Le travail de mise en forme lié à un contexte utilitaire, urbain, et la visée picturale, restent toujours deux plans totalement différents. »

• La CIT souhaite impliquer des étudiants en architecture et design, encadrés par leurs enseignants, dans un workshop « la tapisserie, le mur et l’architecte » réunissant à Aubusson un groupe de 10 étudiants de l’ENSAP de Bordeaux, de 10 plasticiens de l’ENSA de Limoges, de 10 designers du DESAA spécialisé du Lycée Raymond Loewy de La Souterraine (Creuse) et de 8 stagiaires de la formation de lissiers que développe la CIT avec l’appui du GRETA-Creuse.

Les repas et l’hébergement des participants sont pris en charge pendant la durée du workshop ; le transport aller-retour à Aubusson n’est pas pris en charge.
La CIT est équipée d’un centre de documentation et d’un réseau wifi.
Des cahiers de dessin A3, du matériel informatique et des matériaux de fabrication de maquettes seront mis à la disposition des participants.

• L’hypothèse est qu’il y a une écriture tissée comme il y a une écriture architecturale : architectonique et tapisserie emploient à leurs fins des matériaux et des expressions culturelles inscrites dans un temps, n’excluant ni interprétation du passé ni anticipation de l’avenir. L’architecte, le plasticien, le styliste et le lissier, peuvent collaborer au projet d’un « carton » de tapisserie d’un nouveau genre, produit des codes de représentation et de confection de leurs métiers, visant à une œuvre située en un lieu et en un temps actuels.

L’attente de la CIT vis-à-vis des 8 projets issus du workshop est donc triple :
-    celle d’un projet informé des relations historiques entre architecture et tapisserie ;
-    celle d’un projet d’équipe en co-construction ;
-    celle d’un projet pouvant trouver sa réalisation dans un espace intérieur ou extérieur de la CIT.
 
• Calendrier
1re quinzaine d’octobre : formation des groupes de projet en fonction des inscriptions au workshop ; à l’ENSAP de Bordeaux, deux séances de préparation du workshop (lors de la seconde, skype possible entre les groupes de projet).

Dimanche 13 novembre : arrivée / installation à Aubusson.

Lundi 14 novembre - premier jour : réunion des groupes de projet définis en amont : 8 équipes de 5 étudiants (1 stagiaire lissier par équipe) ; journée de découverte du Musée et de la filière de production de la tapisserie d’Aubusson à la CIT ; préparation par chaque groupe d’un texte de projet initial.

Mardi 15 novembre - second jour : réunion générale le matin et présentation par chaque équipe du texte-projet initial, débat avec les enseignants (2 heures) ; début du travail en atelier.

Mercredi 16 novembre - troisième jour : travail d’atelier, premier point collectif le soir ; avant-projets définitifs.

Jeudi 17 novembre - quatrième jour : travail d’atelier : préparation des visuels/vidéos/maquettes.

Vendredi 18 novembre - cinquième jour : matin, achèvement du travail en atelier ; après-midi : mise au point d’un scénario de présentation devant le jury.

Samedi 19 novembre - sixième jour : jury et rendu des résultats.

• Rendu / Concours
L’atelier « la tapisserie, le mur et l’architecte » donne lieu à un concours rendu sous la forme de croquis, images virtuelles (fixes ou animées) et maquettes.

À la suite de la présentation par chaque équipe devant un jury, il sera procédé à l’attribution de trois prix aux trois équipes lauréates :
1 500 € / 1 000 € / 500 €.

Workshop - culture architecturale et environnement quotidien

Workshop avec les étudiants de l'ensapBx - constellation.s + le livre d'architecture
culture architecturale et environnement quotidien

• du 05 au 10 septembre 2016 à arc en rêve centre d’architecture
workshop proposé par Samira Aït-Mehdi, architecte, La Nouvelle Agence

>>> Inscription obligatoire avant le 12 aout 2016 ///

À l’occasion de l’exposition Constellation.s organisée à arc en rêve centre d’architecture, nous renouvelons l’expérience de lecture collective que nous associons ici à celle de l’analyse et du rapprochement critique. Là où les précédentes éditions étaient partis à la rencontre du réel c’est la réalité du monde présentée dans l’exposition que nous nous proposons d’explorer ici comme matière première.

Les ouvrages élémentaires de la pensée architecturale, souvent peu ou mal connus, sont remis sur la table, à découvrir, à lire ou à relire, sans complexe. Le workshop est conduit par Samira Aït-Mehdi et ses intervenants-architectes invités. Les ouvrages ont été choisis pour constituer un socle de culture commune avant d’observer l’exposition.

Lors du premier workshop sur le livre d’architecture en février 2015, nous avons procédé à des visites de site à Saint- Médard-en-Jalles, à Pessac, à Gradignan. À l’occasion du workshop à arc-en-rêve centre d’architecture en septembre 2015, ce sont les communes de Bordeaux, de Bègles et de Floirac que nous avons arpentées. En Février 2016, Cenon, Bruges et Blanquefort ont constitué de nouveaux terrains d’observations.

Les étudiants de l'ensapBx qui ont participé à ces ateliers de lecture et de visite ont réalisé à l’issue de ceux-ci des assemblages mêlant observations du réel et citations des ouvrages. Ces dyptiques constituent les quatre principales entrées du workshop : Mythes des origines et architecture première / Maisons en série et architecture standard / Appropriation et contradiction / Ville et monuments.

En articulation autour de ces thèmes, dégagés par les précédents travaux, le présent workshop aura pour tâche d’approfondir ces pistes en les confrontant à la matière offerte par l’exposition constellation.s.

Téléchargez la présentation du workshop

Workshop Rosario 2016 - candidatures

WORKSHOP ROSARIO 2016
APPEL A CANDIDATURES

Dans le cadre du programme de coopération Rosario/Santiago/Bordeaux, un workshop aura lieu à Rosario (Argentine) du jeudi 25 août au vendredi 2 septembre 2016.

Ce workshop portera sur un atelier intensif de projet urbain à Rosario, auquel participeront des étudiants de l’ensapBx, de la Faculté  d’Architecture de l’Université de Rosario et de la Faculté d’Architecture de Santiago de l’Université du Chili , encadrés par des enseignants de ces trois établissements.

Pour l’ensapBx, ce workshop est ouvert, pour la formation architecture, aux étudiants de L3, M1 et M2 ainsi qu’aux étudiants effectuant leur mobilité en Amérique Latine. Il est également ouvert aux étudiants de la formation paysage.

Leur hébergement est assuré par la Faculté d’Architecture de Rosario. Une aide de l’ensapBx, au transport, est prévue pour les étudiants sélectionnés partant depuis Bordeaux :
- 100 € pour les étudiants non boursiers
- et 150 € pour les étudiants boursiers.

Pour les étudiants participant du workshop, 2 crédits ECTS "flotants" seront attribués venant compléter les 60 ECTS demandés pour valider l’année universitaire 2016-2017 (cycle master).

Les étudiants intéressés à participer au workshop devront adresser par e-mail une lettre de motivation.

Les étudiants effectuant leur mobilité en Amérique Latine seront inscrits d’office suite à l’envoi d’un e-mail confirmant leur participation.

→ Les e-mails doivent être adressés à Marie-Elisabeth Dubourthoumieu (), service des Relations internationales, avec copie à Carlos Gotlieb (), responsable pédagogique du workshop,
au plus tard le Vendredi 3 juin 2016.