La rubrique  Work in Progress est conçue pour partager et rendre accessible certaines formes de travaux issues de nos pédagogies. Elle permet aux étudiants et au public de découvrir ce qui se construit ici. Cette bibliothèque virtuelle, composée de livres web, est en permanence actualisée et constitue peu à peu une mémoire visuelle d'une partie des réalisations  de l'ensapBx. Chaque enseignant peut, avec l'aide des étudiants, construire un document au format PDF comprenant un texte introduisant le sujet et le déroulement visuel ou textuel du sujet travaillé. [ Téléchargez le mode d'emploi ]

Workshop Totem - dans le cadre 'Le Tram du Bois'

Construction d’un totem bois - Parvis de l’Hôtel de Région Nouvelle Aquitaine - Le Tram du Bois
dans le cadre du congrès Woodrise - Bordeaux 2017

encadrement pédagogique - Keita AOSHIMA, professeur au Shibaura Institute of Technologie, Régis LE NORMAND et Jean-Jacques SOULAS, enseignants STA à l'ensapBx

Durant le semestre passé, l’atelier de projet du master « Architecture, Ingénierie et Environnement dans la Ville Durable »  a développé un partenariat avec le FCBA et des institutions régionales liées à la filière bois dans le cadre d’un congrès international centré sur les constructions bois de moyenne et grande hauteur dont la structure est réalisée en bois ( Woodrise - 2017 ) du 12 au 15 septembre 2017 à Bordeaux.

Le congrès est organisé par le FCBA, avec l’appui du BRI - Japon et de FP Innovations - Canada.

Lors de la visite d’une délégation Japonaise àl'ensapBx, il a été décidé d’organiser un workshop destiné aux étudiants durant la semaine précédant ce congrès, avec la partcipation de plusieurs étudiants en architecture Japonais du Shibaura Institute of Technologie ainsi que du Tokyo Institute of Science.

Durant ce workshop, du 4 au 11 septembre, un totem d’importance significative est construit, sur le parvis de l’Hôtel de Région, symbolisant l’audace, la performance et la modernité du matériau bois, en montrant la transition entre matériau brut et structures évanescentes.

Un tracé au sol est établi sur lequel sont assemblés plusieurs niveaux de pièces rabotées ( 100 X 250 mm ) en pin maritime. Les pièces sont assemblées entre elles au moyen d’entailles à tiers-bois ou à mi-bois, renforcées par vissage.
Au fur et à mesure que le « socle » s’élève, jusqu’à environ 1,70 m du sol, les différents niveaux de madriers, d’abord jointifs, sont séparés par des entretoises d’épaisseur croissante afin d’évoquer l’allègement progressif de ce socle massif, assurant la stabilité de la partie supérieure. Au niveau de l’arase supérieure, des pièces rejoignent deux à deux les sommets du socle afin de le rigidifier.

Les étudiants développent une structure très aérienne, conçue selon les principes de la tenségrité, en utilisant des barres en bois de section 80 X 80 mm et de longueur 3 m au maximum, reliées au moyen de câbles en acier de 4 mm de diamètre.

Les câbles sont tendus à l’aide de ridoirs frappés sur des crochets de levage fixés aux extrémités des barres de bois.
La forme et les dispositions de cette partie supérieure n’est pas imposée mais est déterminée en concertation avec les participants au workshop.
L’objectif étant de s’élever jusqu’à une hauteur de 10 m environ au dessus du sol.

 

Workshop inter-écoles du paysage 2017

Workshop inter-écoles du paysage

La vallée de la Riscle : le paysage comme moteur d'une attractivité nouvelle et durable ?

• du 24 au 28 avril 2017  mars 2016 à l'ENSP de Versailles

À l’initiative du Ministère de l’Ecologie, ce workshop propose de rassembler cinq étudiants des différentes écoles de paysage en France de travailler ensemble, intensément, une semaine durant.

Le service de recherche du Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer a lancé, en 2016, des ateliers de recherche-­action « Paysages, territoires, transitions » pour accompagner les territoires dans les transitions qu’ils connaissent ou conduisent. L’ENSP est partenaire de ce programme (avec Patrick Moquay et Monique Toublanc). Le projet du CAUE27, intitulé « VALLÉES HABITÉES », a été retenu pour identifier et soutenir les initiatives locales permettant de réinvestir durablement les bourgs et fonds de vallées typiques du département.

Le CAUE a lancé en novembre 2016 cette recherche-­action par un appel à projets aux territoires souhaitant s’engager dans une recherche triennale innovante sur la reconquête de ses vallées.

Le paysage de l’Eure est historiquement composé de plateaux agricoles fertiles et de vallées urbaines et industrielles. Celles-­ci tirent profit de la présence de l’eau pour l’habitat et comme source d’énergie pour les industries. Les infrastructures, notamment ferroviaires, desservaient ces territoires actifs. Or aujourd’hui, les plateaux s’urbanisent, notamment à travers les lotissements, les centres commerciaux, les infrastructures majeures, consommateurs d’espaces et de sols agricoles fertiles. En même temps, les vallées tombent en déprise. On peut observer des friches industrielles, un habitat vacant important, une déprise agricole (pentes, espaces humides), un niveau de services qui s’affaiblit…, alors que ces espaces représentent un formidable potentiel, des disponibilités foncières, des paysages intéressants, des espaces naturels de proximité.

Le territoire de la communauté de communes de Pont-­Audemer s’est porté candidat pour répondre à cet appel à projets et s’engager dans une étude territoriale sur plusieurs années.

Le workshop inter-­école s’inscrit globalement dans cette démarche, mettant à profit l’opportunité de mobilisation et d’écoute des acteurs locaux.

Ainsi les étudiants seront-­ils amenés à observer les mutations anciennes et récentes du territoire, puis à anticiper et imaginer le devenir du paysage de la vallée de la Risle. Comment inverser le processus de déprise du territoire ? Comment concilier les différents enjeux écologiques, économiques, agricoles et démographiques ? Quel rôle peut jouer le projet de paysage pour rendre les paysages des vallées de nouveau désirables et habitables, à quelle condition ?

Par la suite, nous espérons que les projets présentés par les étudiants ouvriront de nouvelles perspectives et des pistes de réflexion complémentaires pour la recherche-­action à mener.

ecoles participantes : ENSP Versailles Marseille - INSA6CVL Blois - ENSAPBL Lille - Agrocampus Ouest Angers - ESAJ Paris et l'école nationale supérieure d'architecture et de paysage de Bordeaux-ensapBx.
en partenariat avec le Ministère de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer - CAUE 27 - DDTM DT Pont-Audemer - Communauté de communes de Pont-Audemer

 

 

Workshop inter-écoles du paysage 2016

Workshop inter-écoles du paysage

• du 06 au 11 mars 2016 à Angers

> Le workshop a fait l’objet d’une publication de la part de l’agence d’urbanisme de la région angevine (AURA) consultable ici

A l’initiative du Ministère de l’Ecologie, ce workshop propose de rassembler cinq étudiants des différentes écoles de paysage en France de travailler ensemble, intensément, une semaine durant.

Pour la dixième édition, l’école organisatrice cette année est Agrocampus ouest (Angers). Elle s’est associée à L’agence d’urbanisme de la région angevine (Aura) pour soumettre comme territoire d’exploration et de projet un site de confluences majeur pour le fonctionnement urbain, l’identité et le paysage du territoire angevin : il s’agit de la Maine, ses rivières affluentes, leurs abords, proches ou lointains.

Sur le territoire proposé, urbain mais traversé par l’eau, urbain mais où la relation ville-campagne s’exprime par la porosité, la question des cheminements vers les rivières d’une part et de l’accès à ces dernières d’autre part, est un enjeu majeur de transformation progressive de l’usage des lieux, du rapport à ces derniers, dans toutes leurs composantes.

Il est attendu des étudiants-paysagistes une réflexion prospective sur l’usage et le devenir des paysages de rivière(s) et d’en présenter les résultats aux acteurs du territoire invités par l’AURA et le Bureau des paysages et de la Publicité du Ministère de l’écologie.

Les écoles de paysages : Agrocampus ouest - ESSAJ Paris - ENSNP de Blois - ENSAP de Lille - ENSAP de Bordeaux

L’ensapBx est représentée par :
Thibaut Alifat, Bertrand Coquin, Dorien Engrand, Antoine Martinez, Pauline Vilette, étudiants en DEP2
Sous la coordination d’Emmanuelle Heaulmé, historienne, enseignante à l’ensapBx et l’encadrement de Dominique Henry, paysagiste, docteur en géographie-aménagement, enseignant à l’ensapBx.

 

Même pas peur ! - 2015

Semestre 1
Co-coordination pédagogique : Andréa Viglino et Arnaud Théval
enseignants : Pauline Boyer, Emmanuel Mérida, Andréa Viglino et Arnaud Théval

Cet album est un fragment de l'exercice Même pas peur ! découverte et expression de la matière, il présente une série de photos réalisées lors des répétitions au Théâtre National Bordeaux Aquitaine avec le comédien Franck Manzoni, en janvier 2015.

Lire la suite...

Mémo ! le mémoire de licence 2014

Semestre 6
Co-coordination pédagogique : Arnaud Théval et Laurence Chevallier
enseignants : Arnaud ThévalMaxime Decommer Laurence Chevallier Catherine Meyer-Baud Jean-Marc Rubio Sylvain Schoonbaert Jean-Marc Émy Aidan Mc Gloin

Cet album est une série de portraits souvenirs des étudiants avec leur édition, en attendant la bibliothèque virtuelle permettant d’avoir accès aux mémoires de licence.


Mémo ! est le nom donné à une Unité d’Enseignement de S6 regroupant plusieurs enseignements qui proposent à chaque étudiant un questionnement rétrospectif sur ses travaux et sur les thèmes qui ont traversé son passage en Licence :

Lire la suite...