Héloïse PAGNAC-BAUDRY, thèse soutenue le 3 octobre 2013

Directeur de thèse : Mme  Catherine SÉMIDOR, Professeur des Ecoles d’architecture

Ecole doctorale 209 : Sciences physiques et de l’Ingénieur » Doctorat en Mécanique et Ingénierie, Spécialité  Sciences et techniques architecturales

Titre de la thèse : L'intégration de la prévention de la malveillance aux démarches de qualité environnementale de l'espace public

Membres du jury:
Me Chiara SEBASTIANI
, Professeur de sciences politiques à l’université de Bologne, 1er rapporteur
Me Marie-Christine JAILLET, Directeur de recherche CNRS, 2ème rapporteur
Me Clara CARDIA, Professeur à l’Université de Brescia
M. Jean-Rodolphe PUIGGALI, Professeur à l'université Bordeaux 1, Invité
M. Damien DELANGHE, Directeur d’EUGÉE, Invité
Me Catherine SÉMIDOR, Docteur ès Sciences Physiques,  Professeur à l’école nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux, Directeur de thèse

Résumé de la thèse
La prévention de la malveillance par l’urbanisme et la construction permet de prendre en compte plus particulièrement le sentiment d’insécurité et participe donc activement au confort des usagers de l’espace public. Au-delà, c’est la qualité de l’espace public et sa durabilité qui sont ainsi prises en compte. Aujourd’hui, avec le développement des éco-quartiers et la mise en place de différentes démarches de qualité environnementale, il apparaît particulièrement nécessaire de prendre en compte la malveillance à travers ces démarches, afin d’optimiser la qualité des espaces publics. Ainsi, le sujet de la thèse est d’intégrer la prévention de la malveillance par l’urbanisme aux démarches de qualité environnementale de l’espace public. Nous proposons ensuite d’établir une liste des recommandations appropriées.