Ambiances et confort, dans l'espace public et le bâtiment

Les thématiques des ambiances et du confort sont aujourd'hui au coeur des préoccupations du GRECCAU.

L'objectif, à travers l'évaluation physique et sensible de la qualité environnementale des espaces bâtis et vécus, quelles que soient leurs échelles, est de proposer aux maîtres d'ouvrage et maîtres d'oeuvre le moyen de produire des lieux répondant aux critères globaux de la ville et de la construction durable. Le développement durable apparaît alors comme un cas de figure pertinent d'analyse et de recherche qualitative et compréhensive, et une occurrence d'exercice pluridisciplinaire de projet ou d'action possible pour les programmateurs, les concepteurs comme pour les habitants ou les usagers. C'est cette approche spécifique lie analyse formelle du concepteur d'espace, démarche SPI et culture SHS. Nous nous intéressons donc à la morphologie spatiale, à la matérialité du lieu à plusieurs échelles, depuis les revêtements de sol et de façades jusqu'à la taille et la forme des bâtiments qui le délimitent en passant par la présence du mobilier urbain et de la végétation, à sa conception, sa fabrication, son évaluation environnementale et son évolution. Il s'agit de questionner les activités, la pratique, l'usage d'un lieu en voulant prendre en compte le vécu et le confort des occupants/usagers et les représentations qu’ils s’en font, à travers l'étude des principaux processus de cognition environnementale (perception, représentation, évaluation). Plus que de produire des environnements confortables intrinsèquement, il s'agit d'apporter un éclairage scientifique sur les moyens à mettre en oeuvre pour une conception architecturale et urbaine confortable à moindre coût environnemental et énergétique, quel que soit le contexte envisagé (bâtiment public, logement, espace urbain, …).

Loin d'envisager uniquement des solutions technologiques, les questionnements portent à la fois sur :
• les principes architecturaux, ancestraux ou innovants, à mettre en oeuvre pour produire des espaces durables et confortables,
• les aspects organisationnels, en termes de jeu d'acteurs et de planification, comme facteur de durabilité des projets, de la conception à l'exploitation,
• les attentes, attitudes et comportements des occupants en matière de confort, pouvant influencer les performances environnementales de l'espace considéré.

Cet axe de recherche a conduit à la mise en place de la formation ACCAU (Ambiances et Confort, Conception Architecturale et Urbaine) parcours M2 cohabilité entre l’ENSAP Bordeaux et l’Université Bordeaux. Les objectifs pédagogiques de ce M2 est la maîtrise de l'ensemble des contraintes environnementales dans les processus de conception et des impacts sur les usagers de celles-ci, dans le but produire des espaces à vivre confortables et « durables ».

Tour de bureaux – Croix du Palais (réhabilitation - Bordeaux)
Loisier et Polyrythmics architectes
Institut des Métiers de l’Artisanat (construction neuve - Bordeaux)
Baggio-Piechaud architectes