Jardins du monde en mouvement 2020

 

Deadline 10.02.2020

> Téléchargez l'appel à candidature

La Cité internationale universitaire de Paris, avec le soutien du mécénat de la Caisse des Dépôts, lance la quatrième édition du concours « Jardins du monde en mouvement » qui consite à réaliser des jardins paysagers éphémères dans le parc dialoguant avec les architectures du campus. Le concours est ouvert aux diplômé(es) ou inscrit(es) dans une école d’architecture, d’urbanisme ou de paysage et aux jeunes professionnel(les) avec au maximum dix ans d’expérience dans l’un de ces trois domaines. Les candidatures sont à envoyer par mail jusqu’au 31 décembre 2019.

Imaginées sur le thème de la nature en ville et prenant en compte les enjeux du développement durable, ces créations paysagères éphémères devront comporter une dimension végétale. Une bourse d’un montant de 8 000 € par projet sera attribuée à cinq projets sélectionnés.

La sélection des candidats se fera sur la cohérence et l’originalité du propos artistique, sur la prise en compte des missions et valeurs portées par la Cité internationale, sur l’insertion harmonieuse de l’oeuvre dans le site paysager, sur la qualité de son dialogue avec l’architecture, sur la teneur de son message en matière de développement durable et sur sa faisabilité technique.

Laboratoire d’idées pour penser le monde de demain, la Cité internationale s’impose comme un lieu qui soutient la création et les jeunes talents. Tout est fait pour encourager la mise en œuvre de projets artistiques, écologiques et collaboratifs dans ses 40 maisons et dans son parc de 34 hectares ouvert au public.

Jardin du monde en mouvement bénéficie du soutien de la Caisse des dépôts. En écho à son rôle d’aménageur de l’espace public, le groupe Caisse des Dépôts soutient la jeune création architecturale et paysagère.

 

ConstruirAcier 2020

affiche concours acier 2020
Deadline 17.04.2020
 

ConstruirAcier propose aux étudiants architectes et ingénieurs d’imaginer un lieu de vie (logements, bureaux, écoles…) capable de faire face et de répondre aux mutations liées au changement climatique. Outre le besoin crucial d’usage, les candidats devront veiller à proposer un milieu à vivre assurant non seulement protection, sécurité et confort mais aussi stimulation intellectuelle et émotionnelle.

 

Inondations, sécheresses, vagues de chaleur, séismes… : d’une catastrophe à l’autre, le changement climatique à l’échelle mondiale fait peser des menaces grandissantes sur les populations et les économies. La fréquence des phénomènes extrêmes continuera d’augmenter. Si l’intensification de ces événements climatiques est à l’oeuvre, sur quelles solutions l’architecte peut-il s’appuyer pour influer sur l’autonomie de la société de demain et relever le défi du bien-être de la population dans un environnement de proximité ? Faut-il s’opposer à l’aléa ou en réduire au maximum les impacts ? Devenue majeure dans la recherche sur les risques, la notion de résilience appliquée à l’architecture pourrait bien être vectrice d’innovation et créatrice de futur.

Qu’elle soit l’objectif d’un territoire, d’une ville ou d’un bâtiment, elle vise à offrir à tous une meilleure protection face aux catastrophes et aux perturbations multiformes. Déployée comme une stratégie, elle propose des solutions destinées à prévenir et à s’ad pter aux menaces et bouleversements majeurs posés notamment par les dérèglements climatiques, séismes, inondations et nouveaux risques.
Mais si l’architecture doit proposer aujourd’hui des réponses justes au changement climatique et aux contraintes environnementales, elle ne peut en aucun cas laisser dans l’ombre, l’approche sensible et l’émotion. « La construction, c’est pour faire tenir. L’architecture, c’est pour émouvoir ». Les mots de Le Corbusier prennent ici tout leur sens. Comment alors composer avec le vent, la pluie, le soleil ? A l’écoute du climat, l’architecture se met à son diapason.
Si elle est capable de protéger, elle continuera d’ouvrir sur l’espace imaginaire.
Dans cette perspective, « Turbulences » propose aux candidats de concevoir un lieu de vie (logements, bureaux, écoles…) intégrant besoin d’innovation, créativité et prise en compte des mutations climatiques, destiné à faire face aux grands défis de demain.
Bâtir pour se protéger des risques climatiques exige une réflexion constructive qu’il s’agisse d’implantation, de forme, de matérialité, de mise en oeuvre. Et une part de rêve, à l’écoute des éléments, pour donner matière à vivre. En utilisant toutes les caractéristiques techniques et esthétiques de l’acier, les candidats devront concevoir un projet novateur capable de répondre aux enjeux cruciaux des mutations climatiques.
Composés d’architectes, d’ingénieurs, de journalistes et d’experts de la construction acier, le jury sera présidé par Thomas Corbasson, architecte, fondateur de l’agence Chartier-Corbasson.

COMMENT S'INCRIRE?
1. Chaque candidat ou équipe de candidats devra s’inscrire sur le site de ConstruirAcier : www.construiracier.fr.
2. Consulter le réglement

 

Concours d'idées étudiants CNSA 2019

Le concours d’idées CNSA Lieux de vie collectifs & autonomie (ancien Prix CNSA Lieux de vie collectifs & autonomie) invite les futurs architectes à imaginer les établissements médico-sociaux de demain sur la base d’un cahier des charges.

L’édition 2020 bénéficie du soutien de la Fondation Médéric Alzheimer.
 
Les objectifs du concours
 
Créé en 2008 à l’initiative du secteur médico-social et du monde de l’architecture, ce concours est organisé depuis 2009 par la CNSA. Il entend attirer l’attention des étudiants en architecture sur un thème social important, encore insuffisamment exploré dans les programmes universitaires.
L’architecture possède de véritables vertus thérapeutiques. Elle peut aisément se mettre au service du projet de vie et de soins de l’établissement, grâce à une collaboration étroite entre le maître d’ouvrage et son architecte.
Ce concours s'adresse aux étudiants dont les idées renouvelleront l’architecture des établissements pour personnes âgées en perte d’autonomie ou pour adultes handicapés.
Le jury encourage la constitution d’équipes pluridisciplinaires (étudiants en architecture, en médecine, soins infirmiers, paysagistes,…) et l’inscription du projet dans une dimension prospective globale (prise en compte des aspects médicaux, sociaux, environnementaux…).  
 
Les catégories du concours et les prix
 
Le concours comporte deux catégories, ouvertes en alternance une année sur deux :
- imaginer la maison de retraite de demain ;
- imaginer les lieux de vie collectifs innovants pour personnes handicapées de demain.
 
Le concours 2020 est doté de 17 000 € :
- le lauréat du premier prix reçoit une récompense de 12 000 € de la CNSA ;
- le lauréat de la mention spéciale reçoit un chèque de 5 000 € de l'un des partenaires que sont la Fondation Médéric Alzheimer et le CCAH.
 
Comment et quand candidater ?
 
Les étudiants élaborent leur projet sur la base d’un cahier des charges. Le cahier des charges définit les principes généraux pour la conception du lieu de vie collectif.
Pour candidater, les étudiants doivent fournir un dossier composé des pièces suivantes :
- le formulaire de dossier de candidature au concours d'idées CNSA (doc, 600 Ko) dûment rempli ;
- une copie de la carte d’étudiant 2019-2020 de chaque membre de l’équipe et leur curriculum vitae ;
- une note descriptive présentant le fonctionnement du projet et son aspect novateur, son intégration dans le tissu urbain ou rural, son parti architectural, les ratios de surface, les matériaux utilisés ;
- deux panneaux maximum de format A1, souples ou rigides, présentant : plans, coupes et façades, perspectives permettant d’illustrer les points importants du projet, à l’échelle 1/200 ;
- une vidéo de 3 minutes maximum présentant le projet.
 
Tout dossier incomplet peut constituer un critère d’exclusion. Le jury examine les projets étudiants sur la base des critères définis dans le règlement du concours.
 
Pour l'édition 2020, les dossiers de candidature doivent être envoyés en recommandé avec accusé de réception ou déposés contre récépissé au secrétariat du concours, en deux exemplaires papier accompagnés d’une clé USB contenant l’ensemble des documents et la vidéo (hormis les panneaux A1 pour lesquels un exemplaire suffit), au plus tard le 16 mars 2020, 16h00 (cachet de la poste faisant foi) à l’adresse suivante :
CNSA
Direction des établissements et services médico-sociaux
Concours d’idées CNSA lieux de vie collectifs & autonomie
66 avenue du Maine
75682 Paris cedex 14
 
Les dossiers des projets ne seront pas retournés aux candidats, mais seront conservés à leur disposition pour un retrait éventuel jusqu’au 31 octobre 2020.
Secrétariat du concours et informations
>>> Lucie Gendrot — 01 53 91 21 69 —

Prix européen d'architecture Philippe Rotthier

 

Prix Europeen 2020 PDF Web FR
Deadline 30 avril 2020 

Fondé en 1982 par l’architecte Philippe Rotthier, ce prix triennal distingue des réalisations qui ont une valeur collective et culturelle, prennent appui sur le génie de la ville européenne, le dialogue avec le passé et l’histoire, l’ancrage régional et la mise en œuvre de matériaux naturels et durables.

THÈME DU PRIX 2020 : GENIUS LOCI – GÉNIE DES LIEUX

Le Prix européen Philippe Rotthier 2020 récompensera des architectures, des projets et des aménagements urbains et ruraux qui, selon le vœu du fondateur, tiennent compte et s’inspirent du génie des lieux et contribuent au respect de la Terre. Le prix récompensera des œuvres réalisées pendant les cinq dernières années.

PRIX
Un montant de 35 000 euros, divisibles ou non en plusieurs prix, est mis à la disposition du jury par le fondateur du prix Philippe Rotthier. 

PALMARÈS, EXPOSITION ET PUBLICATION
La cérémonie de remise du Prix aura lieu le samedi 17 octobre 2017, en présence des lau-réats et de personnalités européennes. Elle sera suivie de l’inauguration de l’exposition des réalisations primées et mentionnées. Celles-ci seront également présentées dans un catalogue. Une version itinérante de l’exposition est disponible sur demande.

Comment s'inscrire ?

1. Retrouvez toutes les informations

PRIMA - Micro architecture

Deadline dépôt de projet : 28 février 2020 

 

PRIMA est une fondation du Groupe CB.
PRIMA lance un concours annuel à l'attention des étudiants en architecture et design situées en France, Belgique, Pays Bas, Suède, Finlande, Danemark, Royaume-Uni, Suisse

Le groupe CB
Le groupe CB a décidé de lancer la création d’un parc d’art architectural sur le site exceptionnel des carrières de Ferques, à proximité de Calais.

L'objectif
L’objectif est d’offrir l’occasion aux étudiants lauréats de produire - chaque année - 5 œuvres pérennes de Micro-architecture sur le site des Carrières du Boulonnais.

L'oeuvre d'une génération
L’idée est de renouveler l’opération chaque année, selon un rythme dégressif, afin de constituer sur 5 ans, un véritable parcours artistique unique et spécifique composé de 20 à 25 premières œuvres. Ce parc sera l'œuvre d'une génération.


Le concours s’adresse aux étudiants des écoles de design et d’architecture établies en France, Belgique, Pays Bas, Suède, Finlande, Danemark, Royaume-Uni, Suisse.
Les étudiants peuvent participer au concours individuellement ou en groupe de 2 personnes maximum. La participation se fait via leur école, qui aura été préalablement invitée.

Conditions
Chaque école peut soumettre au concours un maximum de 5 projets.

 

LES PRIX

Les 5 équipes lauréates bénéficient d’un prix sous forme de :
- Développement : développement de leur œuvre par des professionnels (Direction artistique de PRIMA et entreprises partenaires)
- Fabrication : résidence de fabrication sur le site des Carrières.
- Entrée dans la collection : entrée de leur œuvre dans la collection de PRIMA, pour une durée indéterminée
- Communication : publication des photos de leur œuvre dans les supports de communication de PRIMA

 

>>> Retrouvez toutes les modalités et informations sur le concours

 

%MCEPASTEBIN%